Qui Sommes Nous ?
Politique de Diffusion
Actions Sociales et Culturelles
Projets Scolaires
Petite Enfance
Aide à la Création
Pratiques Amateurs
Le Centre des Arts du Récit met régulièrement en oeuvre des projets artistiques, ainsi que des actions de formation et d'animation en direction des établissements scolaires, de la maternelle à l'Université. Ces actions passent par le formation des enseignants, mais surtout par la mise en place de classes à PAC (Projets Artistiques et Culturels)  environ 90 en 2002/2003. Celles-ci sont menées avec la complicité des 17 artistes conteurs de la région Rhône-Alpes.

Dimension artistique

L'art du récit trouve ses origines dans des pratiques culturelles populaires et initiatiques. Il instaure une relation favorable à la transmission du sensible. Les projets entre les conteurs et le milieu scolaire mettent en relief divers enjeux: partager une vision du monde; permettre de nouveaux apports de langages, une ouverture de la langue; ouvrir, assouplir la vie de la classe, l'enrichir en toute liberté; changer les règles initiales, voire les "bousculer",  en apporter d'autres en déplaçant les cadres, avec l'acceptation, la compréhension, la participation des adultes et de toute l'équipe éducative; apporter une parole liée au jeu, au rythme, au silence et à sa présence; proposer des contenus de travail sur le conte: la création de nouvelles versions, la re-contextualisation de contes traditionnels, des techniques de racontage, la mémorisation, les voix et les accents, la marque du souffle et des passions, l'intonation, les mimiques, les liens entre son, corps et sens ...

Dimension sociale
Chaque projet permet une réflexion sur les rapports de l’école et de son environnement. Le conte, par ses origines et son support est un élément culturel porté par tous et à la portée de tous : il semble important que toute   la famille vive cette expérience. ces moments sont souvent l'occasion de valoriser des cultures profondément marquées par l'oralité; la possibilité également de trouver des compétences chez les parents qui sont parfois       en "échec" face à l'institution scolaire et de ce fait réduire un certain nombre de discriminations.

Dimension pédagogique

Le conte est traditionnellement une des premières rencontres entre l'enfant et la langue , par la découverte de l'histoire. Le langage du conte n'est pas figé, il possède ses propres niveaux de langages, et aussi ceux que l'enfant côtoie et pratique (affectif: famille; social: quartier, environnement; culturel marqué reconnu: école). Il s'adapte aux situations et aux destinataires de la parole, permettant ainsi à chaque auditeur spectateur de s'approprier le récit, de développer son propre imaginaire.

Avant la découverte des structures de cette langue, la lecture, le récit sont liés au plaisir de dire et d'entendre. Les projets s'inscrivant dans la durée (il s'agit de privilégier l'expérience plutôt que l'événement), le conte fait intervenir différentes dimensions:

affectives, liées au plaisir, à la relation avec le conteur et avec l'histoire; culturelles, par la transmission d'un patrimoine culturel et l'étude des différentes cultures présentes dans les classes; éducatives, selon le choix    des contes étudiés et les sujets abordés; pédagogiques, dans la mesure où    le conte donne du sens aux apprentissages.

Parallèlement, le Centre des Arts du Récit propose différentes approches      de formation pour les enseignants (de la sensibilisation à l’initiation).

L’art du récit à l’école occupe une place de plus en plus importante dans le champ des actions engagées par le Centre. S'appuyant sur ses expériences    et sur "les orientations pour une politique des arts et de la culture à l'école",  le Centre souhaite structurer ce travail au niveau de l’Académie et établir un rapport privilégié avec l’Éducation Nationale et le Ministère de la Culture.